Parc national du Mercantour

Un espace naturel protégé

DSC01291
  • DSC01291
  • DSC01289
  • DSC01287
  • DSC01286
  • DSC01272
  • DSC01270
  • DSC01265
  • N. Bonnet OT Colmars

 Des plus hautes cimes dépassant les 3000 m d’altitude jusqu’aux rives de la Méditerranée toute proche, le Parc national du Mercantour rassemble une diversité exceptionnelle de milieux nés du jeu des hivers enneigés, d’un ensoleillement unique et d’une géologie particulièrement complexe.

A ce jour ce sont près de 9400 espèces qui ont été répertoriées sur ce territoire ce qui en fait un des territoires les plus riches d’Europe. Cette situation exceptionnelle constitue aujourd’hui le socle d’une candidature internationale au titre du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Frontalier du Piémont italien, le massif du Mercantour est le dernier promontoire de l’arc alpin au sud et la haute vallée du Verdon propose en quelques kilomètres un concentré des richesses du Parc national.

Dans ces montagnes sèches, typiques de la haute Provence, une mosaïque de paysages travaillés par la main de l’Homme autant que par les forces de la nature, invite les randonneurs à suivre les sentiers qui s’enfoncent parmi les mélézins avant de traverser les vastes alpages marqués par la présence du pastoralisme. Plus haut, ruisseaux et lacs constituent un chapelet d’azur cerné par le monde minéral des plus hauts sommets, domaine royal des chamois, bouquetins, aigles et vautours.

En mai et juin, la vie explose !

avec ses mille fleurs qui éclairent prairies et sous-bois et dont les couleurs repartent chaque année du fond de la vallée à l’assaut des plus hautes cimes le temps de l’été jusqu’à parsemer les éboulis les plus austères. Quand vient l’hiver, les marmottes se réfugient sous terre et la neige abondante couvre la montagne de silence pendant que lièvre variable, lagopèdes et hermine prennent leur robes blanches. Chut… partout un entrelac de traces subtiles montre que l’on pénètre le domaine d’une faune omniprésente qu’il est facile d’observer mais qu’il importe aussi de ne pas déranger pour que d’autres puissent l’admirer après notre passage.

Terre d’histoire, ancienne frontière, la haute Vallée du Verdon est riche de patrimoines bâtis et historiques

tout autant que d’une biodiversité exceptionnelle et préservée qu’il importe de découvrir avec curiosité et respect. Le Parc national contribue ainsi à la valorisation du territoire en travaillant avec les villages de Colmars les Alpes et Allos sur 4 grandes missions :

• Connaître et préserver les patrimoines naturels et culturels
• Sensibiliser par l’éducation à l’environnement
• Accueillir et partager
• Favoriser un développement durable des vallées

 

 

Mon séjour à la carte !